Travel

L’Evolution du Tourisme International et de la Promotion Touristique


Tagged: ,

Il y aura plus 2 milliards de touristes internationaux à l’horizon 2025, soit deux
fois plus qu’aujourd’hui. Mais toutes les destinations n’en profiteront pas de la même
manière. Car parallèlement l’offre de destinations explose et la concurrence s’accroit et
se diversifie». La demande touristique change et où l’offre est de plus concurrentielle.
A l’heure où le tourisme répond à la recherche de nouvelles clientèles et, notamment, à
la conquête nécessaire de parts de marchés étrangers, l’offre touristique régionale doit,
elle aussi, s’adapter à la promotion à l’international. Une région doit dépasser les frontières administratives du territoire et continuer à rassembler l’ensemble des acteurs touristiques, institutionnels et professionnels pour faire émerger des communautés touristiques.
La communication touristique évolue rapidement s’adaptant aux nouveaux flux
touristiques internationaux, aux pratiques émergentes et à la concurrence accrue entre
les destinations. L’évolution rapide de l’offre et de la demande touristique, la concurrence accrue, mais aussi les nouveaux outils numériques rendent la communication touristique plus complexe qu’auparavant. Cette communication doit avoir la capacité de s’adapter à la complexité. Elle est, par exemple, nécessairement multi-cible et multi-canal. L’expertise du communicant est dès lors fortement sollicitée notamment en matière de marketing et de réseaux sociaux.

Tendances et attentes de la clientèle
Le nombre de personne qui surfent sur l’internet depuis leur téléphone est en constante
augmentation. La vente de tablettes pourrait depasser celle des ordinateur portable et de
bureau. La montée fulgurante de l’Internet mobile est directement liée aux succès
commerciaux des smartphones et tablettes numériques qui envahissent notre quotidien.
Les mobinautes recherchent de l’information chez eux, au travail, dans les transports, à
toute heure, sur leur smartphone comme sur leur tablette ! La promotion touristique doit aussi s’adapter à ces nouveaux usages.
Nous sommes à l’ère de l’information. Il n’y a pas de doute. Les nouvelles technologies
sont responsables de cette transformation, des changements latents dans chacun des
secteurs de notre société. Le tourisme, sans aucun doute, est un exemple clair.

Voyager est devenu une mode. Et comme vous le savez, nous voyageons d’une manière
très différente de celle des années passées. À l’époque, c’était un luxe juste pour
quelques-uns. De nos jours, il y a des voyages de loisirs pour pratiquement toutes les
poches. Les touristes ont également changé leurs habitudes de consommation.
Aujourd’hui, les voyageurs recherchent des expériences, des sensations.
Tout comme les voyages ont changé, notre façon de commercialiser les produits et
services touristiques a évolué. Et c’est là que le marketing touristique entre en jeu. Les
nouvelles technologies ont créé le tourisme 2.0. L’effet le plus profond que les médias
sociaux ont eu sur l’industrie du tourisme à ce jour est la démocratisation des revues
‘commentaires’ en ligne.

Le marketing doit être la meilleure partie de la gestion d’une entreprise, car on peut
communiquer les avantages de notre entreprise géniale à nos clients idéaux – quelque
chose qui devrait nous passionner. Mais la partie la plus difficile du marketing est
d’essayer de ne pas être tout pour tout le monde – d’être vraiment concentré et
spécifique sur quoi, comment et où vous communiquez vos messages pour avoir un
impact maximum. Avoir un plan d’attaque, qui est presque garanti de générer un retour
sur investissement positif, est crucial. Une stratégie de marketing ne doit pas être
complexe.
Des raisons impérieuses pour lesquelles vous avez besoin d’une stratégie de
marketing pour votre entreprise touristique:
1. Identifier votre client idéal. Si vous n’êtes pas spécifique avec vos messages, alors
vous n’optimisez pas vos chances de faire autant de ventes que vous le pouvez!
2. Identifier ce que vous voulez réaliser avec vos efforts de marketing. Fixer des
buts et des objectifs contribue grandement à ‘responsabiliser votre marketing’ et à
rendre compte de votre retour sur investissement. Ceci est très important étant donné
que les entreprises touristiques ont un budget limité à consacrer aux activités de
marketing.
3. Savoir articuler ce qui vous distingue de la concurrence. Savoir ce qui rend votre
entreprise unique ou différente de ses concurrents dans l’industrie est un outil de vente
très puissant, et la communication d’une manière qui «parle» à vos clients idéaux est
une grande partie de la création de ventes.
4. Avoir un plan d’action pour atteindre vos buts et objectifs. Un plan d’action
marketing est littéralement un plan des outils et tactiques marketing que vous prévoyez
d’utiliser pour atteindre vos buts et objectifs, lesquels sont sélectionnés en fonction de
vos objectifs marketing et de vos prédispositions pour votre client idéal.
5. Pour mieux comprendre votre marché, un plan de marketing stratégique vous permet
d’évaluer les environnements concurrentiels de votre industrie, les tendances et les
demandes des consommateurs et vous donne l’occasion de réévaluer et d’aligner votre
offre en fonction du marché en constante évolution et de vos clients idéaux.
6. Pour vous aider à vous concentrer sur les tactiques les plus importantes. À la fin
de la journée, vous avez des ressources limitées pour faire passer votre message entre
les mains de vos clients idéaux. Une stratégie vous permettra d’être confiant dans vos
actions en sachant qu’elles sont ciblées et stratégiques, et évitera de prendre des
décisions hâtives et erronées! (comme accepter une annonce imprimée dans le guide du visiteur local sur place
sans penser à un retour potentiel sur investissement marketing) qui peut finir par être un gaspillage de
ressources.
7. Pour mesurer votre retour sur investissement.
8. Il est absolument inutile d’investir dans des activités de marketing si vous ne pouvez
pas suivre le retour sur investissement. Une stratégie décrira comment vous comptez
tenir vos actions responsables et vous obligera à examiner les activités qui ne génèrent
pas un retour sur investissement positif.

Attirer avec votre contenu. Générer des informations convaincantes, diffusez-les en
ligne et faites venir tout le monde pour vous trouver facilement. Le marketing ‘entrant’
est un moyen de marketing non intrusif qui ajoute de la valeur. Celui dont vous pouvez
réellement tomber amoureux. Il existe d’innombrables actions de marketing ‘entrant’
pour atteindre cette attraction des clients vers votre hôtel. Cependant, ils convergent
tous sur la même chose: créer du contenu et le partager. Le contenu doit être intéressant
et votre design doit être attrayant. Alors vous n’aurez pas besoin de chasser votre public
cible, au lieu de cela ces consommateurs voudront vous connaître. Cette méthodologie a
toujours à l’esprit le client potentiel. Et savez-vous quel est votre secret principal? Faites
la promotion de votre produit de manière personnalisée.

Comment faire pour se différencier: cinq facteurs clés de succès
Veiller et observer la concurrence
Il faut savoir regarder la concurrence telle qu’elle est du point de vue de la demande.
Identifier la demande et l’offre concurrente reste le moteur des stratégiques touristiques.
Trouver son positionnement sur une offre bien évaluée
Le fondement d’une communication touristique doit nécessairement reposer sur des
atouts réels du territoire. Or souvent, ceux-ci sont un peu trop surévalués par les acteurs
du territoire, notamment par les élus, pour lesquels leur territoire est toujours unique. Il
faut partir de la perception que les autres ont du territoire pour construire l’offre
touristique spécifique. C’est l’offre qui doit être différeniante et la communication qui doit
s’en saisir. Un moyen pour éviter les slogans trop souvent interchangeables d’une
territoire à l’autre.
Adapter sa communication aux cibles identifiées
Il faut segmenter ses publics cibles. Et ne pas courir tous les lièvres à la fois. En amont,
cela nécessite une démarche d’étude marketing plus pointue que par le passé, même si
cela peut induire des coûts plus importants. Objectif : identifier un marché de niche,
mettre en corrélation une particularité du territoire qui peut rencontrer un public
spécifique. Et à chaque cible sa communication.
Personnaliser la communication
Une fois ses publics cibles bien identifiés, il faut personnaliser la communication.
Évaluer pour s’adapter rapidement
Evaluer régulièrement sa stratégie marketing
La communication avec le monde devient de plus en plus en ligne. Nous oserions
affirmer qu’Internet est le pilier de notre société et que le secteur touristique en est le
reflet. Les voyageurs utilisent Internet comme outil principal ‘avant’, ‘pendant’ et ‘après’
le voyage.
Ce sont les étapes qu’un voyageur passe par le processus d’achat:
Rêver, planifier et réserver appartiennent à l ‘«avant» du voyage, l’expérience au
«pendant» et le partage appartient en grande partie au «après».
Avant
Les derniers chiffres indiquent que deux utilisateurs sur trois achètent exclusivement des voyages en ligne. Il y a une croyance répandue que grâce à l’achat sur Internet, vous
obtenez les meilleurs prix pour l’avion et l’hôtel. Mais ce n’est pas tout. L’utilisateur
cherche également des informations sur la destination, la gastronomie, les visites
touristiques, à voir absolument. Les blogs et les médias sociaux sont souvent un grand
allié quand il s’agit de préparer un voyage.
Pendant
Nous ne pouvons pas oublier que le nombre de connexions Internet par téléphone mobile
augmente chaque jour. La prévoyance indique que cette année, 75% des personnes qui
se connecteront à Internet le feront via un smartphone. Savez-vous ce que cela signifie?
L’utilisateur va consommer et générer des informations pendant son voyage, n’importe
où et à tout moment.
Alors qu’une personne apprécie son voyage, elle consomme du contenu de sites Web
avec des informations de destination telles que les horaires des musées, les prix de
visite, les marchés, la géolocalisation, les transports … Et, en même temps, il génère du
contenu. Les utilisateurs prennent des photos, des vidéos et des podcasts et les
téléchargent sur le réseau pour les partager sur les réseaux sociaux. Ils commentent et
partagent leurs expériences avec le monde sur place.
Après
Une fois le voyage terminé, le touriste 2.0 engage les trois actions les plus importantes
pour vous en tant qu’hôtelier. Pourquoi? Parce qu’il est temps de partager l’expérience,
les sentiments, les impressions, les humeurs bien que certains l’aient déjà fait dans
l’étape précédente … Il est aussi temps de valoriser et de recommander la destination,
les services, et bien sûr, l’hôtel réseaux sociaux, blogs, forums … Sans aucun doute,
c’est une étape clé car le voyageur devient promoteur.
>>>L’idée de Tourisme 2.0 ou encore de Travel 2.0 se réfère à une nouvelle génération de concepts marketing émergeant de l’ère Internet. L’expression a été popularisée en 2008 en France. Par “Tourisme 2.0” on entend “l’offre, la structuration et la consommation de produits touristiques conçues comme un processus constant et multidirectionnel entre prestataires, clients et organismes de tourisme institutionnels, et qui s’appuie sur les technologies du Web 2.0”.<<<
—————–
Selon le Baromètre de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT)
Le nombre de visiteurs notifiés par les destinations à travers le monde reflète une forte
demande pour le tourisme international dans la première moitié de 2017. Dans le monde
entier, les arrivées de touristes internationaux (visiteurs passant la nuit) ont augmenté
de 6% par rapport au même semestre de l’année précédente, dépassant de loin la
tendance de croissance soutenue et constante d’au moins 4% observée depuis 2010. Les
chiffres des six premiers mois de 2017 donnent les meilleurs résultats semestriels
obtenus au cours des sept dernières années.
Le Secrétaire général de l’OMT souligne: «La première moitié de 2017 montre une
croissance saine dans un marché touristique de plus en plus dynamique et résilient, y
compris une forte reprise dans certaines des destinations touchées l’année dernière par
des problèmes de sécurité. »
Il ajoute: “Comme je l’expliquais dans mon article” Tourisme: la croissance n’est pas
l’ennemi, mais une gestion non durable “, le tourisme international génère des emplois,
de la croissance économique et des opportunités de développement pour de nombreuses
communautés à travers le monde. Cependant, cette source de prospérité doit être gérée
efficacement, pour le bien des visiteurs et des communautés d’accueil. Cette année, nous
célébrons l’Année internationale du tourisme durable pour le développement, afin de
rappeler aux destinations et aux voyageurs que nous devons faire des efforts concertés
pour parvenir à un secteur du tourisme durable qui protège l’environnement, conserve le patrimoine culturel des destinations et favorise le respect des communautés locales à
travers le monde. ”
Plus de 60 ministres du tourisme et des dirigeants du secteur privé se sont réunis le 7
novembre à Londres pour le Sommet des ministres de l’OMT / WTM sur le thème de l’
‘overtourism’. Modéré par Max Foster de CNN International, le Sommet a conclu sur la
nécessité pour le secteur du tourisme de s’engager plus et mieux avec les communautés
locales.
L’engagement de la communauté, la communication, la gestion de la congestion, la
planification adéquate et la diversification des produits ont été soulignés comme des
aspects clés dans le traitement de l’«overtourism».
Le Secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme (UNWTO-OMT), a déclaré
lors de l’ouverture du Sommet: “La croissance n’est pas l’ennemi; les nombres ne sont
pas l’ennemi; la clé est de gérer la croissance de manière durable, responsable et
intelligente et d’utiliser le pouvoir de la croissance à notre avantage ».
“Nous ne pouvons pas continuer à construire des hôtels cinq étoiles dans des
communautés trois étoiles. Les emplois et la charité ne suffisent pas – nous
devons diversifier les activités des visiteurs, réduire le caractère saisonnier et
sensibiliser le public aux destinations moins fréquentées », a-t-il ajouté.

Les participants ont reconnu la nécessité de sensibiliser les communautés aux avantages
du secteur, d’améliorer l’utilisation des mégadonnées pour mesurer et gérer l’impact des
touristes et des flux touristiques et de promouvoir le développement d’expériences
touristiques engageant et bénéficiant directement aux communautés.
L’émergence de nouveaux services de plateforme de tourisme, ou économie dite du
partage, a été longuement discutée, les participants reconnaissant qu’ils continueront à
se développer et qu’ils devront être compris et gérés au cas par cas par les destinations.
Ethique et responsabilité sociale
http://ethics.unwto.org/fr/content/le-code-mondial-d-ethique-du-tourisme

Auteur: Jean Philip (sur la base d’informations diverses publiques internationales)

Communication permanente du voyageur:

comunicacion constante del viajero

Advertisements